Coup pour coup

Publié le par Gauche saint germanoise

Tout est dans le titre!

Telle est la vision de la gauche de gauche, celle qui ne baisse pas la tête, celle qui pense qu'il ne faut jamais s'avouer vaincu sans combattre!

 

Dans cette période troublée pendant laquelle ce sont des socialistes qui montrent l'exemple à la droite:

- Papandréou, le Premier Sinistre grec, est aussi le président de l'Internationale Socialiste

- DSK, "socialiste" français qui prône la retraite à 67 ans en Grèce, ainsi que l'augmentation de la TVA, suppressions de mois de salaires pour les fonctionnaires, dégraissage à tout va...

 

Aujourd'hui, on nous sert la même soupe:

"il n'y a pas le choix, c'est comme ça, la dette est abyssale..."

 

Pourquoi n'y aurait-il jamais d'autres choix que de faire payer le peuple???

 

Pourquoi la Banque Centrale Européenne a-t-elle réussi à prêter plus de 800 milliards à taux faible aux banques en un temps record alors qu'il faut des semaines de tractations pour prêter quelques 100 milliards à 5% au peuple grec?

Les grecs sont tondus au profit des banques (le Crédit Agricole serait engagé à hauteur de 27 milliards dans la dette grecque)!

Et notre pays, en prêtant en se faisant du profit (nous empruntons à 3% et faisons payer 5% aux grecs), contribue à noyer le peuple grec!

 

Tout comme leurs collègues du PCF, les députés du PG n'ont pas voté ce prêt, à la différence des députés PS qui approuvent l'aide mais désapprouvent la rigueur... sachant que l'un ne va pas sans l'autre... l'heure est au choix clair, sans ambiguité, c'est le sens des interventions de Mélenchon:

 

 

Publié dans actualités nationales

Commenter cet article