pour sortir de la léthargie estivale...

Publié le par PG de Saint Germain des Fossés

... signalons cette initiative citoyenne visant à construire un Front de Gauche pour les régionales de 2010 en Auvergne:

http://aquila.slaes.net/regionales2010/


Appel pour un

Front à Gauche,

100% social, écologiste, féministe, altermondialiste

aux Régionales de 2010



Des militants et militantes de gauche, acteurs et actrices du mouvement syndical, associatif, politique lancent un appel aux partis et mouvements de la gauche de transformation sociale et écologique, pour qu'

 

Ensemble nous constituions une liste unitaire, indépendante du PS, au premier tour des Régionales.

Cet appel s'adresse aux forces du Front de gauche aux Européennes (Parti Communiste Français, Parti de Gauche, Gauche Unitaire), au Nouveau Parti Anticapitaliste, à Lutte Ouvrière, aux Alternatifs, à AlterEkolo, à la Fédération, aux Verts de gauche.

Il y a, selon nous, nécessité et en même temps possibilité de constituer une liste sur un contenu qui réponde aux attentes des habitants de notre Région, et qui soit en mesure de disputer au PS la majorité à gauche.

Si nous avions été unis aux européennes, sur l'ensemble des régions, nous aurions eu 12 élus (au lieu de 4 pour le front de gauche et 0 pour le NPA).
Dans la Région Centre-Auvergne-Limousin, nous aurions eu un élu et empêché Hortefeux de l'être.
Surtout l'absence d'unité des forces du « Non de gauche » au référendum de 2005, a désespéré nos électeurs et électrices qui se sont massivement abstenus car ils n'ont pas vu, dans nos listes séparées, l'amorce d'une alternative crédible à l'Europe libérale et à Sarkozy, alors qu'ils avaient su se mobiliser massivement en 2005.

Rappelons-nous le vibrant meeting du 16 mai 2005 à la Maison du Peuple de Clermont-Ferrand.

Nos programmes, très voisins, liant Social et Ecologie, répondaient aux attentes de nos concitoyens sur ces deux terrains. Unis nous aurions pu créer le dynamisme nécessaire, pour disputer au PS la deuxième place, comme a su le faire Europe-Ecologie, par défaut de notre présence.

De même le mouvement social s'essouffle faute de l'espoir d'une alternative politique.

La crise politique, après la crise financière, économique et sociale, qui peut subvenir peut déboucher, si nous ne sommes pas présents

 

TOUS ENSEMBLE, sur une solution très à droite.
La montée des extrêmes droites en Europe, là où la gauche n'est plus la gauche doit nous interpeller.

Manifestement la direction du PS n'est pas en mesure de répondre à cette crise politique.

Nous avons donc, collectivement, cette gauche qui est toujours la gauche, une grande responsabilité.


Les élections régionales et surtout leur préparation dès l'automne, peuvent être l'occasion de construire ce

 

Front à gauche, 100% social, écologiste, féministe, altermondialiste, pour l’égalité, contre le racisme et toutes les discriminations, donnant l'espoir aux habitants de notre région.

Il est possible de construire un programme, adapté aux compétences de la Région, en rupture avec le libéralisme, résolument social et écologique, visant :

 

à une autre répartition des richesses

 

à l'équilibre des territoires

 

à la justice sociale

 

à une démocratie plus participative

 

au développement économique et social, créateur d'emploi et respectueux de l'environnement

 

à une politique industrielle, mieux maîtrisée, au service de l'emploi

 

à donner une priorité à l'économie sociale et solidaire

 

à une agriculture paysanne et de qualité (biologique ….)

 

à un développement des circuits courts pour relocaliser des activités économiques à taille humaine

 

à une politique environnementale et énergétique beaucoup plus ambitieuse

 

à un écotourisme de terroir accessible à tous et au service de l'économie locale

 

à des transports collectifs, ferroviaires et routiers, irriguant toute notre région

 

au maintien et au développement des services publics, s'opposant notamment à la loi Bachelot pour les hôpitaux et à la privatisation de la Poste

 

à une formation de qualité générale comme professionnelle

 

au développement de conventions et d'échanges avec les établissements publics Universitaires et de Recherche

 

à soutenir les associations sportives, culturelles et d'éducation populaire


A partir de ce fil rouge, du bilan et des propositions des conseillers régionaux sortants le programme sera construit avec les citoyens et citoyennes eux-mêmes.

Nous proposons la stratégie suivante aux partis et organisations :

au premier tour liste unitaire, indépendante du PS, sur le contenu ci-dessus.

à l'issue du 1er tour nous proposerons au PS la fusion, à la seule condition qu'il ne pactise pas avec le Modem, avec l'objectif de battre Hortefeux et sa clique

si nous sommes en tête de la gauche au premier tour, nous prendrons nos responsabilités, si nous emportons le 2e tour, pour diriger la Région en appliquant notre programme,

si nous sommes derrière le PS nous laissons à la libre appréciation de chacun et chacune la latitude de participer ou non à l'exécutif chargé d'appliquer le programme du PS, étant entendu que pour ceux et celles qui refuseront cette participation, aucune solidarité de gestion, aucune discipline de vote, notamment sur la question clef du budget, ne pourra être exigée.


Nous sollicitons les partis et organisations pour qu'ils répondent positivement à cet appel que nous lancerons début juillet.

Nous pourrions, à l'automne, amorcer une marche à travers les bassins de notre région, afin de mobiliser les forces et les militant-e-s, ancrer notre programme dans les territoires, soutenir les luttes.

 

 

Publié dans actualités locales

Commenter cet article