La pwofitasyon

Publié le par PS de Saint Germain des Fossés

Ce petit article a pour but d'à la fois marquer la solidarité avec les guadeloupéens en lutte pour pouvoir vivre et d'informer. Car force est de constater qu'entre les petits reportages partisans de France 2 (avec entre autres, des accusations de censure de la part du LKP, de la "terreur" des petits patrons...) et le silence assourdissant du gouvernement dont on ne sait s'il faut l'accuser de négligeance ou d'incompétence coupable, nous manquons d'informations sur ce qu'est la culture guadeloupéenne.

Que se passe-t-il? Pourquoi le conflit est aussi durable et aussi dur?

Une fois de plus, Daniel MERMET sur France Inter nous apporte quelques lumière. Dans une série de reportages, nous y apprenons pêle-mêle que:

- il y a 42 ans, un soulèvement d'ouvriers guadeloupéens a été sévèrement réprimé par le pouvoir et s'est soldé par la mort de 80 manifestants,
- que sur 450000 habitants, il y a régulièrement 100000 manifestants, peut-on imaginer une telle passivité du pouvoir si demain il y avait 15 millions de manifestants en métropole?
- que l'économie locale est aux mains de 2 ou 3 riches gros patrons (soutenus par le MEDEF) tandis que l'immense majorité des petits patrons (rassemblés au sein de l'UCEG) ont répondu aux revendications des manifestants en octroyant en partenariat avec les collectivités locales (département et région) une hausse de 200€ aux bas salaires.

Il faut savoir aussi qu'en 1802 l'esclavage y est rétabli grâce au Général Richepanse envoyé par Bonaparte:

Nommé par Bonaparte en 1801 chef de l'expédition de la Guadeloupe, il embarque avec l'ordre secret de d'y rétablir l'esclavage, aboli en 1794, et de pratiquer une épuration raciste de l'armée où servaient de nombreux officiers d'origine africaine, dont certains, tel Magloire Pélage, collaborèrent. Après y être parvenu, aux prix d'une répression inouïe, à la mesure de la résistance héroïque du colonel Louis Delgrès et de ses compagnons, Richepanse est atteint par la fièvre jaune et en meurt à 32 ans.
source: wikipédia

Il faut comprendre que tout cela est encore bien présent dans la culture guadeloupéenne. Et il faut garder en tête que des rues en métropole portent encore son nom et que son buste est présent à Versailles...

 

Le danger serait de laisser s'étendre ce racisme ambiant.

Si la plupart des patrons influants sont blancs, si la plupart des manifestants sont des locaux, il existe un certain nombres de patrons qui comprennent les revendications et y répondent, de même qu'un certain nombre de "métro" se sentent solidaires du mouvement. Un rassemblement des "AMG" (Auditeurs Modestes et Géniaux de l'ami Mermet sur France Inter) a démontré cette mobilisation qui est volontairement occultée par les grands médias.

 

Tous sont rassemblés contre la pwofitasyon!

Pwofitasyon: l'alliance du profit et de l'exploitation.
Exploitation PARCE QUE recherche acharnée du profit, composante essentielle du capitalisme.

Pour toujours plus d'infos:
http://www.la-bas.org/
http://www.radiofrance.fr/franceinter/accueil/

Publié dans actualités nationales

Commenter cet article