Contributions, motions, courants...

Publié le par PS de Saint Germain des Fossés

En ce moment, on entend beaucoup parler des mots: contributions, motions, premier secrétaire...

Les médias relaient les informations en les orientant quasi-exclusivement vers le choix du premeir secrétaire, éventuellement "présidentiable"... Beaucoup de bruit pour donner l'impression que les militants socialistes doivent choisir en novembre leur futur candidat aux présidentielles.

Mais la réalité est tout autre.

En effet, si quelques personnalités semblent vouloir jouer avec cette exposition médiatique, la procédure de désignation du premier secrétaire arrive en toute fin d'un processus démocratique de débat concernant l'orientation politique du PS.

En somme, ce n'est pas le choix du premier secrétaire qui va orienter le PS mais l'inverse:

- premièrement, différentes contributions sont mises dans le pot commun du débat: quelle politique mener dans les différentes années, quel positionnement le PS doit-il adopter dans tous les domaines... il existe des contributions générales qui traitent de la politique que doit mener le PS dans sa globalité et des contributions thématiques qui traitent de sujets plus spécifiques. Pour ce congrès, il existe 21 contributions générales dont devront débattre en section les adhérents.

- deuxièmement, suite à ces débats, les contributions seront regroupées en motions en fonction des affinités et des points d'accord entre les différents signataires des contributions.

- par la suite, il y aura un vote des militants sur ces motions et, en fonction du résultat, seront désignés à la proportionnelle les membres du Bureau National qui à leur tour désigneront un(e) secrétaire national(e) (premier(e) secrétaire) chargé(e) de mener une politique respectueuse du poids de chacune des motions.

On le voit: ce qui prime c'est le fond, le débat, l'orientation politique plus que la personne.

Le débat est constitutif du PS et de la gauche en général: chacun est libre d'exprimer son point de vue, ce qui, avec une certaine complicité de la part de quelques médias, contribue à donner l'image de "chamailleries" lorsuqe ces mêmes débats prennent le pas sur l'action politique à proprement parler.

L'ensemble des textes des contributions est consultable au format pdf sur le site du Parti Socialiste.

Publié dans actualités nationales

Commenter cet article